Chroniques Albums

Le 26 novembre 2010

Quatre filles dans le vent

Le maloya une affaire d´hommes ?
C´est vrai qu´elles sont pas légion, les filles du maloya. Et pourtant, qu´ils sont beaux les albums de Françoise Guimbert, Nathalie Natiembé ou Salem Tradition...
Il faut désormais compter avec le premier album de Simangavole. Anciennement "Kafrine Dofé", Katy, Roukia, Mickaële et Sophie ont commencé leur carrière en métropole, au pays des géraniums : l´Alsace (et plus précisément Mulhouse). Retour au péi : très vites repérées, elles assurent des premières parties pour Danyèl Waro et enflamment la scène du Sakifo. Sur la pochette, le poing levé, le quatuor est bien décidé à nous montrer qu´il en a sous le capot. Le moins qu´on puisse dire, c´est que ça décoiffe ! Pas un temps mort, le BRPM (battement de rouleur par minute) est constamment dans le rouge au service d´un maloya speed et puissant que ne renierait pas Kiltir. Katy Toave, chanteuse et compositrice du groupe, mène l´ensemble avec une énergie sidérante et quelques inflexions vocales soul du meilleur effet...
Si le son est "traditionnel", la rythmique s´autorise quelquefois des passages bien funky. Bien mis en avant, les choeurs, impeccables, bénéficient d´arrangements bien léchés.

"Maloya manièr fanm", maloya cyclonique qui, irrésistiblement, vous donnera la bougeotte et la pêche !

Tahitiansunset

En savoir + sur Simangavole