Chroniques Albums

Le 24 février 2011

A cordes croisées

Dans un océan musical tintamarresque, voilà qu´arrive un album tout zen. 25 cordes, soit les 4 cordes du violon (ou de son grand-frère l´alto) et les 21 de la kora, la harpe fétiche des griots mandingues. A l´archet, Kahina Zaïmen, à la kora Sami Pageaux-Waro, tous deux réunis autour d´un projet 100% acoustique et authentique. Le duo nous emmène en voyage dans un sixième continent où les frontières auraient disparu et jouent une musique de chambre où s´enchevêtrent les musiques africaines, indiennes ou orientales. Des compositions originales, des traditionnels afghans et maliens, mais aussi de belles relectures de maloyas réunionnais signées Danyèl Waro (n´en déplaise à certains moucateurs actifs sur un certain journal en ligne, Waro est aussi un grand mélodiste...), et en final, Alain Peters et son Caloubadia.

Accordage et entente parfaite de nos deux compères, se partageant tour à tour les parties mélodiques et les accompagnements. Deux titres font entorse à la règle des 25 cordes et invitent la sanza et les percussions à se frotter au son du violon.
Ce disque n´est pas sans rappeler le Chamber music de Ballaké Sissoko et Vincent Ségal, qui faisaient dialoguer la kora et le violoncelle (sorti en 2009 sur le label No Format). Cordes en résonance sympathique, frottées, pincées, pizzicatées pour un bel arc-en-ciel de couleurs sonores... 25 Cordes, un moment de musicalité où l´auditeur est convié dans l´intimité de deux musiciens... Un peu de finesse dans un monde de brutes.

Tahitiansunset

En savoir + sur "La 25e Corde"